Imprimer

 

Délimitation de territoire inondé par les crues printanières de 2017 et 2019 Zone d’Intervention Spéciale modifiée

 

https://www.cehq.gouv.qc.ca/zones-inond/ZIS-20190715/index.html

 

 

 

Louiseville, vendredi 10 mai 2019 – La MRC de Maskinongé dévoilait hier cinq capsules vidéo mettant en valeur le fleuve, les rivières et les lacs du territoire.

« Nos cours d’eau nous mènent la vie dure ces dernières semaines. L’histoire des 17 municipalités de la MRC est intimement liée aux relations que les résidents ont entretenues au fil des ans avec le fleuve, les rivières et les lacs. Certains moments sont plus difficiles, mais heureusement d’autres sont plus harmonieux », a indiqué Robert Lalonde, préfet de la MRC.

Des pratiques traditionnelles qui se perdent, des faits historiques presque oubliés, des « Y paraît que » forgeant l’identité des Maskinongeois sont mis de l’avant dans ce projet où conteurs, pêcheurs et amateurs d’histoire partagent leurs souvenirs et anecdotes.

Les capsules

  1. Le trésor des chutes

Une histoire de trésor caché sur le rivage de la rivière Maskinongé près des chutes de Sainte-Ursule

  1. Retour aux sources

La beauté de la rivière du Loup, de la réserve faunique Mastigouche jusqu’à Louiseville, même en hiver avec la pêche blanche

  1. Un guide, sa jument et son canot

Un guide de pêche ratoureux et de riches visiteurs américains : les ingrédients pour une belle légende du lac Sacacomie

  1. Belle, La Gabelle

Le grand impact de la centrale de La Gabelle sur la rivière Saint-Maurice et l’histoire régionale

  1. Mémoire d’un pêcheur

L’histoire touchante d’un des derniers pêcheurs commerciaux du lac Saint-Pierre, désigné réserve de biosphère par l'UNESCO

La MRC remercie Steve Blanchette, guide de pêche, René Duplessis, président de la Société d’histoire de Saint-Étienne-des-Grès, Antoine Gélinas, conteur, Roger Michaud, pêcheur commercial, et Danielle St-Louis, conteuse, pour leur contribution. Des remerciements également à Patricia Gagnon et Christophe Pommiès de l’entreprise Macam de Saint-Justin, avec qui la MRC a étroitement collaboré pour le tournage des capsules.

 

Mené par Pascale Plante, coordonnatrice du développement touristique et culturel, et Jennifer St-Yves Lambert, agente de développement culturel et touristique, ce projet a été rendu possible grâce à l’Entente de développement culturel entre la MRC de Maskinongé et le ministère de la Culture et des Communications.

 

Les citoyens de la MRC sont invités à regarder et diffuser ces capsules dans leur entourage. Les lacs et cours d’eau de la région sont une fierté qu’il faut faire connaître.

 

Pour visionner et partager les capsules :  www.maski.quebec/y-parait-que